Android met fin au support des applis 32 bits – ce que vous devez savoir

Android applis 32 bits

À compter du 1er août 2019, les applications Android devront prendre en charge l’architecture 64 bits. Les utilisateurs bénéficieront ainsi d’une expérience plus riche et plus rapide.

Que sont les applications 32 bits ?

En informatique, 32 bits et 64 bits désignent le type de processeur, de système d’exploitation, de pilote ou encore de logiciel utilisant cette architecture en particulier {Lifewire}. Un téléphone 64 bits sera muni d’un meilleur processeur, ce qui implique davantage d’espace. Depuis le lancement d’Android 5.0 Lollipop en novembre 2014, chaque application créée avait la possibilité d’être exécutée en mode 64 bits, mais le mode 32 bits restait compatible. En 2017, Google a annoncé que les applications Android utilisant un code natif devraient proposer une version 64 bits en plus de leur version 32 bits pour à terme mettre fin à la prise en charge du mode 32 bits.

Comment trouver les applications qui ne fonctionneront plus ?

Si votre application utilise uniquement du code écrit en langage Kotlin ou Java, y compris des bibliothèques ou des SDK, elle est déjà conforme aux appareils 64 bits. En revanche, si elle utilise un autre code natif ou si vous avez un doute sur le code utilisé, vous devrez tester votre application et prendre les mesures nécessaires.

La première chose à faire consiste à vérifier si votre application utilise un code natif. C’est le cas si elle :

  • utilise un code C/C++ (natif) ;
  • ou est liée à une quelconque bibliothèque native tierce ;
  • ou est développée par un concepteur d’applications tiers qui utilise des bibliothèques natives.

Faisant suite aux nouvelles exigences de conformité d’Android, les développeurs doivent réexaminer leurs applications actuelles afin de ne pas les perdre. Quelques étapes simples peuvent être adoptées pour contrôler les applications.

Quelles sont les étapes suivantes ?

À partir du 1er août 2019 :

  • lors de leur publication sur Google Play, toutes les nouvelles applications et mises à jour d’applications contenant du code natif devront proposer des versions 64 bits en plus de leurs versions 32 bits ;
  • prolongation : Jusqu’à août 2021, Google Play continuera d’accepter les mises à jour uniquement en 32 bits pour les jeux existants qui utilisent Unity 5.6.x ou une version antérieure.

À partir du 1er août 2021 :

  • Google Play mettra fin à la prise en charge des applications sans version 64 bits sur les appareils compatibles 64 bits. En d’autres termes, les applications en 32 bits ne seront plus disponibles dans le Play Store sur ces périphériques ;
  • les jeux développés avec Unity 5.6.x ou une version antérieure seront notamment concernés, aucune exception.

Ces exigences ne s’appliquent pas aux éléments suivants :

  • APK ou App Bundles ciblant explicitement Wear OS ou Android TV, des formats qui n’acceptent pas le code 64 bits à ce jour ;
  • APK ou App Bundles non distribués sur des appareils utilisant Android 9.0 Pie ou une version supérieure.

Conseils pratiques pour les créateurs et gestionnaires d’applications

Quelles mesures les codeurs et responsables peuvent-ils prendre pour bien manager cette transition ?

  • Analysez votre APK ou votre App Bundle pour y trouver du code natif. Vous pouvez vérifier la présence de fichiers .so à l’aide d’APK Analyzer. Déterminez s’ils proviennent de votre propre code ou s’ils sont importés par un SDK ou une bibliothèque que vous utilisez. Si vous ne voyez pas de fichiers .so dans votre APK, vous êtes déjà compatible avec le mode 64 bits ;
  • activez des architectures 64 bits et recréez du code natif (fichiers .so) importé par votre propre code. Consultez la documentation pour en savoir plus ;
  • le cas échéant, mettez à niveau vos SDK et bibliothèques vers des versions compatibles 64 bits. Contactez le propriétaire du SDK ou de la bibliothèque si l’un de ces éléments n’est pas disponible. Rakuten Aquafadas travaille déjà avec ses principaux propriétaires de bibliothèques sur leur compatibilité 64 bits ;
  • recherchez les éventuels problèmes en local une fois que vous avez redéveloppé votre application ;
  • procédez à un déploiement auprès de vos testeurs dans le cadre d’une procédure bien définie afin de garantir des essais minutieux.

Pensez à vous abonner à notre newsletter pour être au courant des dernières actualités  !